Verdir pour l’Avenir®

Depuis 2008

L’Être humain a-t-il oublié que l’arbre est source de vie ?

Avec la croissance de l’urbanisation, les milieux naturels en zone urbaine disparaissent progressivement. Un des phénomènes qui accompagne cette montée de l’urbanisation est la présence d’îlots de chaleur urbains (ICU) : ce sont des milieux, tels les bâtiments et les surfaces asphaltées, où les températures estivales relevées sont de 5 à 10°C supérieures à celles des zones avoisinantes.

Chacun d’entre nous peut constater ce phénomène l’été en ressentant la différence de température entre les zones asphaltées, bétonner et les espaces plus verts sous le couvert d’un arbre. Outre leurs bénéfices sur la température, la plantation d’arbres en milieu urbain permet d’améliorer notre environnement en général, notre santé, notre productivité et notre qualité de vie tout en rehaussant la valeur foncière des propriétés.

L’arrivée de pathogènes et d’insectes ravageurs comme l’agrile du frêne met également en péril notre forêt urbaine, sa canopée ainsi que la fraîcheur qu’elle apporte dans nos villes.

C’est en raison de ces différentes problématiques que dès 2008, le CEGM met en place l’opération Verdir pour l’Avenir® qui se veut une stratégie de lutte aux ICU panmontréalaise.

Ce projet phare de lutte aux changements climatiques du CEGM vise tant le verdissement à grande échelle en zone urbaine et périurbaine que la sensibilisation du public à cette problématique. Au fil des ans, ce programme s’est déployé dans plusieurs municipalités afin de créer des collectivités plus vertes et des forêts urbaines plus résilientes. Ce qui pourrait, selon les experts, contribuer à réduire les risques de zoonoses.

Verdir pour l’Avenir® vise à offrir aux municipalités, aux entreprises ainsi qu’aux institutions des stratégies de verdissement adaptées aux besoins et aux conditions de leurs territoires. L’objectif étant de mettre en place des îlots de fraîcheur urbains par la plantation d’arbres et/ou la création d’aménagements écologiques capables de résister aux conditions urbaines ainsi que d’offrir de nombreux services écologiques aux collectivités. Ces aménagements sont créés avec des végétaux principalement indigènes capables de résister aux pires conditions urbaines afin de permettre la réduction des effets thermiques dus aux surfaces minéralisées mais aussi à accroître la biodiversité végétale et faunique de nos villes.

En 2012, l’opération Verdir pour l’Avenir® conçoit et réalise deux îlots de fraîcheur de démonstration dans le plus grand parc industriel du Québec, soit celui de Saint-Laurent.  L’objectif était de convaincre les entreprises de participer aux efforts de verdissement. Les deux IFU ont été aménagés sur deux artères majeures de l’arrondissement et y présentent les effets positifs du verdissement en milieux industriels.

Puis en 2014, l’opération Verdir pour l’Avenir® réalise des plantations préventives dans la Ville de l’Épiphanie afin d’assurer une relève aux frênes de cette petite municipalité rurale. En effet, près de 90% de la canopée urbaine de cette collectivité est composée de cette essence forestière. Celle-ci est vouée à disparaître en raison de l’arrivée de l’agrile du frêne, ce qui entraînera des problèmes tant thermique (ICU) que de santé publique chez les populations les plus fragiles.

En 2020, le CEGM déploie l’opération Verdir pour l’Avenir® sur le territoire de la Ville de Repentigny grâce au soutien du gouvernement du Québec et de l’Institut national de santé public du Québec (INSPQ).

Bilan de Verdir pour l’Avenir à Saint-Laurent (2012)

  • 27 arbres de calibre et 300 arbustes dans deux îlots de démonstration. 
  • Installation d’un panneau électronique sur l’un des îlots reliés à deux sondes thermales, l’une sous la végétation, l’autre dans une zone asphaltée adjacente
  • Installation d’un panneau d’information à proximité du panneau électronique
  • Utilisation de nouveaux matériaux facilitant la croissance des arbres en milieu urbain

Bilan de Verdir pour l’Avenir à L’Épiphanie (Depuis 2014)

  • Plantation de 2132 arbres, 1646 arbustes et 15 200 herbacées.

Bilan de Verdir pour l’Avenir à Repentigny (Projet en cours)