Ail-des-bois

2005-2006 et 2011

Sauvegarde d’une espèce vulnérable…

Le Comité Écologique du Grand Montréal (CEGM) participe activement à la sauvegarde de l’Ail des Bois. Cette espèce est devenue vulnérable au Québec car sa graine a besoin de 7 à 10 ans pour produire une plante qui fructifie et l’homme exerce une pression considérable sur elle à des fins personnelles (récolte).

Sur demande du ministère de l’Environnement du Québec, le CEGM a été mandaté afin d’effectuer plusieurs opérations de sauvetage de l’ail des bois (Allium tricoccum) dans la région de Joliette. Divers projets industriels devaient détruire des surfaces forestières de plusieurs hectares hébergeant des populations de plusieurs milliers d’individus. Plusieurs milliers de bulbes ont été relocalisés lors des 3 opérations que nous avons menées en 2005, 2006 et 2011.

Le CEGM participe également au programme SEM’AIL visant la conservation et la restauration de l’ail des bois piloté par le Biodôme de Montréal.

Considérant l’extrême vulnérabilité de l’espèce, les lieux d’intervention sont gardés secrets pour éviter la tentation de cueillette conformément à notre code d’éthique.

Objectif du projet :

  • Relocaliser une espèce vulnérable afin de la protéger

Fait saillant :

  • Le CEGM innove par ces méthodes de prélèvement et de transplantation.

Travaux effectués :

  • Prélèvement des bulbes d’ail des bois
  • Relocalisation et transplantation des bulbes vers des sites protégés
  • Ensemencement d’ail des bois sur les sites protégés

Quelques chiffres :

  • Nombre de bulbes retirés et transplantés: plus de 16 000