Lutte aux îlots de chaleur


Élaboration d'une stratégie de verdissement panmontréalaise

Avec la croissance de l’urbanisation, les milieux naturels sur l’île de Montréal disparaissent progressivement, comme par exemple les nombreux vergers qui auparavant peuplaient l’île. Un des phénomènes qui accompagne cette montée de l’urbanisation est la présence d’îlots de chaleur : ce sont des milieux urbains où la température est bien supérieure à celle des zones avoisinantes.

En effet, les recherches scientifiques ont pu mesurer qu'en milieu urbain, à la saison estivale, les températures relevées dans certains secteurs sont de 5 à 10°C supérieures à celles relevées à proximité (UQAM, 2007). L'étude de l'évolution thermique du territoire montréalais montre une forte corrélation avec l'évolution de la couverture végétale. Chacun d'entre nous peut pressentir ce phénomène : on apprécie en effet grandement la fraîcheur de nos jardins, parcs et boisés pendant les journées de canicule car il y fait plus « frais ».

Une simple observation cartographique de ces points chauds montre qu'ils correspondent souvent sur le terrain à des bâtiments industriels, des surfaces asphaltées ou des stationnements. De ce constat a germé l'idée d'implanter un maximum d'îlots de verdure afin de lutter contre les îlots de chaleur les plus importants de Montréal, dont celui, majeur, du parc industriel et commercial de l'arrondissement de Saint-Laurent.

Outre leurs bénéfices sur la température, la plantation d'arbres en milieu urbain permet d'améliorer notre environnement en général, notre santé, notre productivité et notre qualité de vie.

Le rôle du CÉGM dans cette campagne est multiple :

  • Nous guidons votre choix parmi les 25 espèces d'arbres et 26 espèces d'arbustes disponibles

  • Nous offrons notre expertise en techniques de plantation (normes B.N.Q.)

  • Nous proposons des forfaits clé en main aux entreprises

  • Nous effectuons le suivi des plantations

Vous pouvez suivre l'avancement de ce projet par secteurs d'intervention en naviguant dans la colonne «sections du projet» ci-contre.


L'étude sur les biotopes urbains et périurbains de la Communauté métropolitaine de Montréal réalisée par l'UQAM pour le CRE Laval est consultable ici.